Conseils pour bien choisir son éclairage de salle de bain

L’éclairage d’une salle de bain est un problème à prendre sous trois aspects principaux : la sécurité, l’efficacité et l’esthétique. Ces trois critères devront être considérés avant la remise à neuf de votre salle de bain, car ils détermineront largement à quel point l’électricité sera concernée par les travaux. Pour bien préparez votre projet, les éléments qui suivent vous aideront à comprendre l’organisation d’un éclairage de salle de bain.

La sécurité avant tout pour un éclairage de salle de bain

Vous vous en doutez, eau et électricité ne font pas bon ménage. Il s’agit donc d’un point à surveiller avec attention lors de ses travaux. Sachez de surcroît que si les éclaboussures d’eau sont à considérer, l’humidité qui se dégage d’une douche est également un point important.

Pour améliorer la sécurité des salles de bain lors de la création ou de la rénovation de votre installation électrique, les normes reposent sur un découpage de volume pièce d’eau en 3 zones, qui ont chacune leurs limitations.

En zones 1 et 2 : la précaution

La zone 1 est située dans l’espace douche à une hauteur de 2.25m. Elle demande une alimentation très basse tension 12V et oblige les luminaires à posséder la norme IP44. Généralement on évite de poser un éclairage de salle de bain en zone 1.

La zone 2 est plus permissive, elle se situe à 60cm de la baignoire et de la douche. Elle autorise les luminaires classe 2 et les appareils chauffants, le tout respectant les normes IPx4 et/ou IP44.

La sécurité avant tout pour un éclairage de salle de bain

En zone 3 : la liberté

La zone 3 est la zone s’étendant à 2.40m de la zone 2. Les dangers y étant plus limités, On y trouve les équipements courants, les interrupteurs, sous un différentiel de 30mA et sous norme IPx1 ou IPx3.

Quel type d’éclairage pour sa salle de bain

L’éclairage d’une salle de bain doit servir autant l’ambiance que l’efficacité. Ainsi on apprécie généralement un lumière douce en prenant un bain, mais on a besoin d’une lumière précise et vive pour les travaux de précision, comme le rasage ou le maquillage. Il est donc possible et judicieux de multiplier, dans la mesure du raisonnable, les sources d’éclairage de votre salle de bain.

L’éclairage général

En premier lieu, il est souvent conseillé d’installer une lumière générale, dont on se sert génériquement. Il s’agit là généralement de plafonniers. Ces derniers doivent offrir une lumière moyenne et suffisante pour effectuer des tâches courantes : prendre sa douche, aller aux toilettes etc. Ici le type de luminosité n’a pas grande importance, car il s’agit d’un éclairage s’ensemble.

Quel type d’éclairage pour sa salle de bain

L’éclairage d’appoint

L’éclairage d’appoint est celui qui vous proposera une lumière vive et précise généralement en zone 3. Le plus souvent on a recours à des spots ou à des ampoules nues qui offrent une lumière très précise. Si les miroirs à ampoules à incandescences des divas des années 1930 sont esthétiques, ils ne sont pas pratiques. Il faudrait plutôt s’orienter vers des ampoules de type led ou à la rigueur halogènes, pour une lumière parfaite située dans le voisinage proche de 4000K.

L’éclairage d’ambiance

Enfin, si vous désirez pouvoir prendre un bain en vous relaxant, votre éclairage de salle de bain doit offrir une variante ambiance. Généralement on utilise des appliques murales, idéalement de faible luminosité ou dotées d’un variateur. Cet éclairage gagne également à être d’une température inférieure à 4000°K, donc plutôt jaune.

Quels sont les types de luminaires ?

Chaque usage d’un point lumière dispose de son format de prédilection. On le comprend aisément en imaginant une lampe avec abat-jour opaque : inutile pour la précision, mais idéale pour l’ambiance. Pour définir les différents éclairages de votre salle de bain, il faudra donc comprendre à quel élément est associé à quelle fonction.

Les appliques

Les appliques, au mur ou au plafond sont relativement flexibles. Elles peuvent offrir une source de lumière générale, en disposant d’une intensité suffisamment forte. Elles peuvent également offrir une lumière ambiance, surtout si elles ont un style recherché. Enfin, elles peuvent offrir une lumière de précision, comme par exemple avec une applique bidirectionnelle placée au-dessus du miroir du lavabo.

Quels sont les types de luminaires ?

Les spots à encastrer ou non

Les spots disposent d’un cône lumière relativement étroit. Aussi, s’ils sont très nombreux ils peuvent offrir une lumière générale très efficace. S’ils sont peu nombreux ou orientés vers un miroir ils sont idéaux pour disposer d’une lumière vive et ultra précise.

Les luminaires stylés

Enfin, les luminaires stylés, disposant d’un format hors normes sont utilisés un peu partout. Les luminaires très chargés voire roccoco seront destinés à une lumière d’ambiance, tandis que les luminaires modernes, comme par exemple les néons circulaires seront orientés vers les lumières de précision.