Quel type de chauffage choisir pour une salle de bain ?

S’il est une pièce dans laquelle on ne doit jamais avoir froid, c’est bien la salle de bain. En effet, sortir de la douche ou du bain et endurer une pièce trop froide n’est pas agréable. Le chauffage est donc un élément confort d’une importance capitale qui est souvent amélioré lors d’une rénovation de salle de bain. Il faut donc envisager le maintient ou la création d’un chauffage de salle de bain adapté aux besoins modernes.

Quelle température pour sa salle de bain ?

Chaque pièce dispose d’une température indiquée idéale. On le sait souvent pour le salon, par exemple, mais pour les autres pièces la confusion règne et les légendes urbaines perdurent.

La température de confort moyenne d’une maison est de 19°C, avec une préférence pour quelques degrés de moins durant la nuit. Cependant, une salle de bain à 19°C n’est absolument pas confortable pour la majorité d’entre nous, il faut donc bien veiller à effectuer la distinction.

Une température moyenne définie

Les salles de bain disposent donc d’une température d’utilisation idéale comprise entre 22°C et 24°C. La température maximale conseillée de 24°C est cependant à entendre uniquement pour le moment de l’utilisation de la pièce. Une fois la pièce vide, la température peut sans problème redescendre de quelques degrés.

Certaines personnes préfèrent disposer d’une température plus élevée, quitte à devoir manipuler un chauffage d’appoint. D’autres choisissent la facilité et privilégient une température constante de 21°C ou 22°C.

Quelle température pour sa salle de bain ?

Un espace à la ventilation nécessaire

On oublie très souvent que l’aménagement d’une salle de bain répond à des contraintes normatives très précises. En effet, la salle de bain doit résister à l’eau et également disposer d’une électricité sécurisée, cependant elle doit également résister à l’humidité et pouvoir l’évacuer efficacement.

C’est pourquoi une salle de bain doit disposer d’une ventilation adaptée à la fois à l’utilisation, à l’espace et au chauffage. La ventilation étant ni plus ni moins qu’une communication avec l’air frais extérieur, elle implique une perte de chaleur. Il convient donc d’installer une ventilation permettant d’économiser le plus de chaleur et donc d’énergie.

Quels types pour son chauffage de salle de bain

Pour mener à bien vos travaux de chauffage de salle de bain, vous disposez évidemment de nombreuses solutions, qui répondent plus ou moins bien à vos besoins. Il faudra donc estimer vos besoins et comprendre dans le détail le niveau de confort duquel vous désirez vous rapprocher.

Entre chauffage central et chauffage d’appoint, vous devrez choisir judicieusement et adopter la solution qui vous accompagnera chaque jour durant les prochaines décennies.

Le chauffage central

Si vous disposez d’un chauffage central, c’est à dire d’un réseau de chauffage à eau, vous disposez d’une solution simple et efficace. En effet, il suffit d’installer un radiateur adapté dans votre salle de bain et de le connecter au réseau d’eau de chauffage.

Prenez conseil auprès d’un spécialiste pour déterminer la taille et le type du radiateur qui devra équiper votre salle de bain. Cette solution très simple et efficace gagne largement à être couplée à un système de thermostat domotique qui pourra augmenter légèrement la température avant vos douches, de manière autonome.

Quels types pour son chauffage de salle de bain

Le chauffage électrique

Si votre maison dispose d’un chauffage tout électrique, ou si votre salle de bain ne peut pas être raccordée au réseau d’eau de chauffage, vous devrez vous orienter vers un radiateur électrique.

Les radiateurs électriques se déclinent en de très nombreuses versions, tant au niveau de l’efficacité, du format que de la consommation. Là encore, les conseils d’un professionnel seront nécessaires de manière à allier confort et économies d’énergie.

Dans tous les cas de figure privilégiez toujours les radiateurs électriques les plus économiques et les plus efficaces, même s’ils sont plus onéreux, vous-vous y retrouverez sur le long terme.

Le chauffage par sèche serviette

Enfin, la solution sèche serviette ne doit jamais être négligée, elle devrait même être la plus indiquée dans de nombreux cas.

De nos jours, les sèches serviettes, qu’ils soient électriques ou à eau, peuvent remplir le rôle d’un chauffage à part entière. Cette solution est particulièrement esthétique, efficace et confortable, tout en étant facile à installer. Il faudra cependant sélectionner un sèche serviette prévu pour sécher les serviettes et chauffer la pièce à la fois.

Le chauffage de salle de bain par le sol

Les salles de bains modernes sont de plus en plus étroites, c’est un fait que nous constatons tous avec amertume. Nous nous efforçons donc d’économiser de la place et de maximiser l’utilisation des murs.

Le chauffage au sol permet de libérer avantageusement la place d’un radiateur ou d’un sèche serviette. Vous disposerez grâce à cette solution, d’une surface murale supplémentaire qui pourra par exemple recevoir un meuble de salle de bain.

Le chauffage au sol électrique

Le chauffage au sol le plus facile à installer est le chauffage au sol électrique. En effet, il n’oblige pas à disposer d’une connexion avec un réseau d’eau de chauffage. Il s’agit de manière très simple, d’une résistance courant au sol et recouverte d’une chape.

Cependant ce système implique de rénover et rehausser le sol de la salle de bain afin d’intégrer le système de chauffage.

Le chauffage de salle de bain par le sol

Le chauffage au sol à eau

Plus économique et tout aussi efficace, il est très souvent préférable d’installer un chauffage au sol à eau. Si vous disposer d’un système de chauffage à eau qui peut être amené sans difficultés dans la salle de bain, ce système est idéal. Il est bien plus économique que le chauffage au sol électrique et offre un confort de chauffage légèrement plus confortable.

Là encore, il faudra modifier le sol de la salle de bain et peut-être même travailler dans d’autres pièces de la maison.

Ajouter un chauffage d’appoint à sa salle de bain

Enfin, en dernier recours, pour des raisons de budget et/ou de faisabilité, il est possible d’installer un chauffage d’appoint. Très populaires dans les années 1980, le chauffage d’appoint est désormais une solution peu prisée et intervenant vraiment en bout de chaîne.

Cette solution devra offrir un confort maximal, par exemple une programmation, et une consommation d’énergie raisonnable.

Les chauffages d’appoint électriques

Le plus facile et le plus conseillé dans le milieu de l’appareil d’appoint est d’installer un soufflant de salle de bain. Cette solution est bien plus efficace et économique d’un radiateur à bain d’huile et surtout peut être fixée au-dessus d’une porte de manière à libérer le plus d’espace possible.

Ces équipements qui sont relativement simples à installer et peu onéreux à l’achat permettent de donner un coup de fouet temporaire à la température de votre salle de bain.

Ajouter un chauffage d’appoint à sa salle de bain

Les petits sèches serviettes

Pour renforcer le chauffage de votre salle de bain, tout en augmentant le côté fonctionnel de la pièce, vous pouvez vous orienter vers un petit sèche serviette. Contrairement aux sèches serviettes modernes, les petits sèches serviettes, sont généralement électriques et permettent de chauffer les serviettes tout en offrant un boost pour le chauffage. Ils ne peuvent cependant pas représenter une solution chauffage de salle de bain à part entière.