Les bienfaits d'un aérateur dans une salle de bain

Le fonctionnement normal d’une salle bain implique obligatoirement une température élevée et un taux d’humidité particulièrement grand. C’est pourquoi la salle de bain est la pièce humide par excellence. Si de plus vous étendez votre linge dans cette pièce, l’humidité sera très importante. C’est pourquoi on conseille toujours d’installer un aérateur lors d’une rénovation de salle de bain, même si cette pièce dispose d’une fenêtre. L’aérateur de salle de bain permet en effet d’évacuer très efficacement l’air humide et de renouveler l’air de la pièce.

Quels sont les buts d’un extracteur d’air pour salle de bain ?

Les buts d’un aérateur de salle de bain sont simples : évacuer l’air présent dans la pièce de manière à assurer son remplacement par de l’air frai arrivant de l’extérieur. Rien de sorcier donc, mais un but négligé par de nombreux particuliers.

Evacuer l’humidité de la salle de bain

En premier lieu l’aérateur de salle de bain permet d’évacuer l’humidité de la pièce. L’air ambiant d’une salle de bain est très chargé en humidité, l’évacuer à l’extérieur tout en forçant de l’air frais à l’intérieur permet donc de se débarrasser d’une humidité non souhaitable.

Quels sont les buts d’un extracteur d’air pour salle de bain ?

Purifier l’air de la pièce

En présence d’une chaudière, l’aérateur de salle de bain permet de débarrasser la pièce d’éventuels gaz résidus de la combustion d’une chaudière. Même si la chaudière évacue elle-même ses gaz à l’extérieur, il peut toujours rester quelques résidus malodorants et potentiellement dangereux.

Que disent les normes à propos d’un extracteur d’air dans une salle de bain ?

Les normes en vigueur au niveau de l’aération d’une salle de bain ne forcent pas à installer un aérateur de salle de bain à proprement parler. Par contre les dernières normes en vigueur stipulent clairement d’une habitation doit être ventilée de manière à renouveler son air ambiant.

L’extracteur est impératif si présence d’une chaudière

Si votre salle de bain dispose d’une chaudière installée dans la pièce même, l’aération est alors obligatoire. Même si la chaudière dispose de son propre système d’évacuation des fumées, l’apport d’un air frais venant de l’extérieur est également obligatoire. Même si votre salle de bain dispose d’une fenêtre, l’obligation d’une aération est toujours valable.

Que disent les normes à propos d’un extracteur d’air dans une salle de bain ?

La norme NF C 15-100 prévaut

Un extracteur d’air de salle de bain doit logiquement être raccordé à une source d’électricité pour pouvoir fonctionner. Il faut donc impérativement respecter la norme NF C 15-100. L’extracteur devra donc être placé en volume 1 s’il est très basse tension, en volume 2 s’il n’est pas très basse tension. Le transformateur très basse tension devra donc également être installé hors du volume 1.

Quels sont les types d’aération de salle de bain ?

Pour aérer votre salle de bain vous disposez de deux solutions principales : l’aération individuelle, limitée et circonscrite à la salle de bain, ou la VMC générale de votre maison, qui ventilera donc également la salle de bain. Sachez, à l’avance que si la VMC générale est plus performante, car elle ventile toute la maison, elle est également largement plus onéreuse.

Les aérateurs individuels

Les aérateurs individuels sont généralement composés d’un ventilateur, d’un système de mise en marche et d’une conduite d’extraction. Le système peut être traversant ou gainé. Le système traversant traverse un mur de votre salle de bain de part en part pour ventiler directement. Le système gainé évacue l’air par le biais d’une gaine flexible aboutissant généralement sur le toit de la maison.

Quels sont les types d’aération de salle de bain ?

 

Les VMC générales

Les VMC générales sont des éléments relativement gros et sont destinés à ventiler la maison toute entière. Elles évacuent l’air intérieur vers l’extérieur et favorisent l’aspiration de l’air extérieur par les ouïes présentes dans les fenêtres. Ces systèmes ne sont parfois pas suffisant pour évacuer toute l’humidité d’une salle de bain et demandent l’installation d’un aérateur dédié.

Extracteurs d’air pour salle de bain : Types et prix

Il existe une multitude d’aérateurs de salle de bain, proposant des fonctionnements différents et des performances variées. On recommande généralement d’avoir recours à un aérateur perfectionné de manière économiser de l’énergie sur le long terme.

Les aérateurs par interrupteur

Les aérateurs de salle de bain les plus simples sont mis en marche par l’interrupteur lumière de la salle de bain. Ce branchement propose un fonctionnement totalement transparent et efficace. La plupart des modèles disposent également d’une minuterie permettant un arrêt différé de l’aérateur (de 1min à 30min). Ainsi on peut éteindre la lumière et continuer à évacuer de l’humidité durant quelques minutes. les prix varient généralement de 15€ à 120€.

Extracteurs d’air pour salle de bain : Types et prix

Les aérateurs hygrostat

Pour un fonctionnement le plus performant possible et surtout pour économiser le plus d’électricité possible, on peut avoir recours à un aérateur hygrostat. Ce type d’aérateur dispose d’une mesure d’hygrométrie qui permet de ne mettre en marche l’aérateur que lorsque cela est nécessaire. On réalise donc des économies pour un fonctionnement 100% performant. Ces équipements proposent des prix allant de 50€ à 200€.