Choisir un sol PVC à poser dans sa cuisine

La réhabilitation du sol est souvent l’un des points névralgiques d’une rénovation de cuisine. En effet, le sol d’une cuisine doit être confortables même pieds nus, facile à nettoyer, ne pas craindre les détergents et très résistant. On a donc souvent recours au PVC, car ce matériau offre solidité et esthétique, pour un prix qui reste le plus souvent très abordable. Si vos travaux vous proposent d’emprunter ce chemin ne le négligez pas car un sol PVC pour cuisine est une solution disposant de nombreux avantages.

Les possibilités de sol PVC

L’univers des sols PVC est gigantesque. Le matériau est disponible depuis des décennies et se voit améliorer constamment, tant au niveau technique qu’au niveau esthétique.

Dans cette jungle des possibles, il faudra vous armer de patience et déterminer un petit cahier des charges pour savoir quel type de sol synthétique pour cuisine vous procurer.

Sol PVC, une définition

Le sol PVC est élaboré principalement à partir de polychlorure de vinyle. C’est pourquoi ces sols prennent parfois le nom de sols vinyle. Ce matériau est composé de sel de mer et de pétrole, avec un pourcentage majoritaire de sel de mer. Il s’agit donc d’un matériau pas aussi chimique qu’on le laisse penser.

Le plus souvent un sol PVC dispose d’une épaisseur supérieure à 2mm, de manière à assurer un confort de piétinement optimal et une certaine rigidité.

Les possibilités de sol PVC

Le sol PVC en rouleaux

Les sols PVC pour cuisine les plus abordables sont généralement disponibles sous la forme de rouleaux de 2m à 4m.

Ce type de sol PVC est généralement souple et représente l’entrée de gamme du domaine. S’il imite un autre matériau, l’imitation ne sera pas aussi fidèle que ce que propose le haut de gamme.

Enfin, les sols en rouleaux ne disposent généralement pas d’une épaisse couche de protection supérieure afin de conserver une certaine souplesse.

Sol PVC en dalles

Les sols PVC pour cuisine haut de gamme sont généralement disponibles sous la forme de dalles ou lames de type parquet.

Cette solution, si elle est plus onéreuse, est la plus solide et la plus durable dans le temps. De plus, ce haut de gamme propose des imitations de matériaux criantes de vérité.

Comment choisir un sol PVC pour sa cuisine

Le sol PVC d’une cuisine n’a pas vocation à être changé avant la prochaine rénovation. Aussi, il devra vous satisfaire sur tous les points durant des décennies. L’idéal pour bien choisir est de se projeter dans le futur et essayer de s’imaginer vivre avec le sol PVC considéré. Également, ne négligez surtout pas les conseils du professionnel qui sera votre interlocuteur.

Prévoir une esthétique neutre

Les goûts et modes changent régulièrement, généralement plus fréquemment que les cuisines elles-mêmes. Votre sol gagnera donc largement à afficher une esthétique neutre et passe partout. Vous ne commettrez jamais aucune erreur en choisissant une esthétique unie, parquet ou carrelage traditionnel.

Comment choisir un sol PVC pour sa cuisine

Penser au nettoyage

La cuisine est une pièce que l’on nettoie fréquemment, car on y cuisine et on projette toujours de la graisse et autres aliments.

Le nettoyage peut donc y être agressif, abrasif et les détergents peuvent être particulières puissants.

Le sol PVC devra donc résister autant aux détergents les plus violents qu’aux éponges les plus rugueuses.

Prix et pose d’un sol PVC

Avec toutes ces informations et éléments prévisionnels en tête vous pourrez commencer à défricher le terrain au niveau budget et travaux de pose.

La pose et le prix sont des éléments qui pourront également déterminer certaines limites de votre projet.

Prix et pose d’un sol PVC

Comment poser un sol PVC en cuisine ?

La surface au sol de votre cuisine devra être prête pour recevoir le sol PVC. Cette préparation implique propreté, nivellement et surtout intégrité structurelle.

Une fois votre sol prêt, le PVC se colle à l’aide d’un adhésif ad hoc et demande un temps de séchage plus ou moins long (sans piétinement).

Quels prix prévoir ?

Les sols PVC offrent une gamme de prix très étendue, en fonction de l’esthétique, de l’épaisseur et du type. Généralement, on estime que les prix varient de 10€/m² à plus de 40€/m².