Revoir l'installation électrique de ma cuisine

Une rénovation de cuisine concerne généralement l’esthétique et la fonctionnalité de cette pièce si importante. Mais elle concerne également la sécurité des installations. L’installation électrique d’une cuisine demande donc à satisfaire ces critères : sécurité, esthétique et fonctionnalité. On gagne donc à revoir le réseau électrique de sa cuisine lors de travaux de rafraîchissement. Voici quelques informations basiques pour vous aider à calculer le budget nécessaire à la réfection de l’installation électrique d’une cuisine.

Quels éléments électriques sont à considérer ?

Une installation électrique se prépare à l’avance de manière à pouvoir dessiner des plans que l’on respectera à la lettre lors des travaux. Lors de cette phase de préparation, il faut correctement estimer les besoins en électricité imposés par la future cuisine.

On décidera donc des luminaires, des prises de courant visibles, au sol ou au niveau du plan de travail, et bien entendu des sorties alimentant l’électroménager.

Les luminaires

On conseille le plus souvent de doter sa cuisine d’au moins deux sources lumineuses.

La principale source de lumière devra être située au plafond, généralement au centre de la pièce pour favoriser une distribution égale de la lumière.

Cependant, cette lumière peut être insuffisante dans certains cas. On prendra donc judicieusement la précaution d’installer une lumière sous les éléments hauts, de manière à éclairer très précisément le plan de travail.

Quels éléments électriques ont à considérer ?

Les prises confort

Les prises de courant sont très importantes dans une cuisine. Elles peuvent servir à alimenter de nouveaux éléments électroménagers, d’ajouter un luminaire d’ambiance, de brancher un petit appareil de cuisine ou tout simplement de recharger son téléphone.

Il faut généralement disposer quelques prises murales basses là où il n’y a pas de meubles, et en installer un nombre suffisant le long du plan de travail (la loi impose 4 prises plan de travail).

Les sorties spécialisées

Pour alimenter certains appareils, il faut avoir recours à des sorties spécialisées. Ces sorties n’alimentent qu’un seul et unique appareil selon une intensité bien particulière.

Ce sera le cas pour alimenter un four, une plaque de cuisson, un lave-vaisselle, ou encore un lave-linge.

Quels sont les normes pour l’installation électrique d’une cuisine ?

La cuisine associe dans peu de mètres carrés des appareils électriques puissants et un ou plusieurs points d’eau. Il est donc logique que cette pièce dispose de cadres réglementaires particulièrement rigides. Il en va de la sécurité de la maison et de ses habitants.

Aussi, votre plan devra respecter la norme NF C 15-100, la norme française obligatoire en matière d’électricité.

Les ampérages

En premier lieu, les circuits électriques alimentant votre cuisine doivent respecter un certain ampérage maximum, c’est une obligation.

Une installation électrique de cuisine suit les ampérages suivants :

  • 10A pour les circuits lumières (8 points maximum).
  • 16A pour les prises non spécialisées (8 points maximum).
  • 20A pour les prises spécialisées.
  • 32A pour les plaques de cuisson.

Quels sont les normes pour l’installation électrique d’une cuisine ?

Le zonage d’une cuisine

L’installation électrique d’une cuisine dispose d’un zonage, comme celui des salles de bains.

On impose 4 prises de courant sur le plan de travail et un minimum de 2 prises au sol. Les prises ne peuvent pas être installées à proximité directe de la plaque de cuisson et de l’évier.

Le circuit électrique

Entre le tableau électrique et la cuisine un grand nombre de fils électriques sont installés et dissimulés. Ces derniers doivent également correspondre aux réglementations en vigueur.

Pour les réseaux 10A et 16A, on utilisera impérativement un câblage de 1,5mm². Les réseaux 20A demandent une section de 2.5mm². Enfin, les réseaux 32A nécessitent une section de 6mm².

Quel prix pour préparer l’installation électrique d’une cuisine ?

Le coût engendré par l’installation électrique d’une cuisine est à prendre en compte impérativement car il s’ajoutera au prix déjà probablement élevé de la rénovation en elle-même.

Les estimations peuvent permettre de dégager un montant brut, qu’il faudra peaufiner avec un électricien.

Le prix des équipements visibles

En premier lieu il faut penser au coût des éléments visibles et/ou manipulables. Au rang de ces derniers on peut inclure les prises électriques, téléphoniques les interrupteurs, les sorties DCL ou encore les éléments ad hoc du tableau électrique. L’addition peut vite grimper.

On estime qu’une prise de courant dispose d’un prix allant de 4€à 50€, tandis que les sorties DCL sont facturées 5€ et enfin les éléments du tableau électrique varient de 3€ à 70€.

Quel prix pour préparer l’installation électrique d’une cuisine ?

Le prix de l’alimentation

Il faudra également compter les câbles électriques dans votre installation. Selon le prix du cuivre ces éléments peuvent varier considérablement niveau tarification.

Même si la facture grimpe vite, on conseille toujours d’acheter du câble électrique et de la gaine isolante en nombre suffisant. On évite ainsi de réaliser des raccordements peu recommandés au niveau des normes.

Le prix du câble électrique varie de 0,50€/m à 20€/m.

La mise aux normes du tableau électrique

Pour votre tableau électrique, on ne joue pas avec les allumettes, on contacte un électricien qui viendra réaliser tous les branchements et la mise aux normes.

De cette manière votre installation sera 100% sécurisée et vous disposerez de conseils d’un spécialiste expérimenté.

Le prix d’une intervention professionnel se facture généralement de 45€/h à 60€/h avec un déplacement de parfois 100€.