Création ou rénovation d'un faux plafond dans sa cuisine

La rénovation d’une cuisine implique souvent le déploiement de nouvelles gaines techniques. D’autre part, la rénovation basique d’un plafond est largement plus aisée si elle implique l’installation d’un faux plafond flambant neuf. C’est pourquoi on installe très souvent un nouveau faux plafond lors de la rénovation d’une cuisine. Il existe différentes possibilités qui vous offriront des éléments variés, en accord ou non avec vos souhaits. Nous vous proposons un panel de solutions qui sont généralement idéales pour un projet de faux plafond de cuisine.

Quelles raisons pour installer un faux plafond dans sa cuisine ?

Lorsque vous passez en revue les différentes étapes de votre projet cuisine, vous considérerez très certainement avec attention les meubles, les revêtements muraux, le carrelage, l’électroménager, la robinetterie et autres éléments esthétiques.

Cependant, vous ne penserez pas forcément au faux plafond. Pourtant, le faux plafond est un élément qui intervient dans la très grande majorité des rénovations de cuisine car il permet de faciliter l’installation de certains éléments.

En règle générale l’intervention d’un faux plafond est justifiée en cuisine pour deux raisons principales : une implantation technique et l’intégration de nouveaux points lumière.

Pour dissimuler des équipements techniques

Comme son nom l’indique un faux plafond est un plafond factice, généralement fin et séparé du vrai plafond par un vide plus ou moins important. C’est ce vide qui nous intéresse en premier lieu.

En effet, un vide entre le plafond et le faux plafond permet de dissimuler des équipements qui sinon devraient être intégrés aux murs et/ou au sol. En utilisant ce vide facile d’accès on évite ainsi de devoir creuser dans les murs ou décaisser des tranchées dans le sol.

Le faux plafond dans une cuisine permet généralement de dissimuler les gaines électriques et les conduites d’eau. Il permet également de pouvoir intégrer une conduite VMC et/ou hotte aspirante. Cette ventilation est très largement recommandée dans une cuisine et parfois même obligatoire. On peut donc ainsi facilement al dissimuler dans un faux plafond. Il faut cependant que le plafond soit suffisamment élevé port permettre un rabaissement de la hauteur sous plafond sans créer de problème.

Quelles raisons pour installer un faux plafond dans sa cuisine ?

Afin d’intégrer de nouvelles sources de lumière

Les cuisines modernes ont très souvent recours à de multiples sources de lumière. En effet, multiplier les points lumineux permet de limiter les ombres et tout simplement de moins se fatiguer les yeux lorsqu’on cuisine.

Actuellement, on installe très fréquemment des spots encastrables dans le plafond des cuisines. Même si les spots encastrables sont relativement fins, ils demandent tout de même un espace vide qui servira également à dissimuler les gaines électriques.

Créer un faux plafond permet d’intégrer de nouveaux spots très facilement. Il suffira de disposer d’une hauteur sous plafond suffisante pour créer le vide nécessaire. Généralement toutes les solutions faux plafond de cuisine sont prévues pour accepter l’installation de spots encastrables.

Quels sont les types de faux plafond pour une cuisine ?

Les cuisines sont toutes différentes et nous apprécions tous des esthétiques parfois opposées. Aussi, les solutions faux plafond sont variées te peuvent s’adapter à toutes les situations. Le choix se fera principalement selon vos goûts et votre budget maximal.

Un faux plafond de cuisine doit le plus souvent offrir une bonne résistance à l’humidité et aux variations de cette dernière, et surtout une grande facilité de nettoyage. En effet, la cuisine dégage du gras qui se colle très souvent au plafond, le nettoyage doit donc en être facilité.

Les faux plafonds en plaques de plâtre

Les faux plafonds en plaques de plâtre sont les plus courants. Les plaques de plâtre, encore nommées placo, sont en effet très peu onéreuses et peuvent équiper un plafond tout entier pour un prix dérisoire.

On installe généralement les plaques de plâtre sur des rails métalliques et on les fixe à l’aide de vis prévues cet effet. Le vide à créer est virtuellement illimité et il sera conditionné par la hauteur de la pièce et votre idée de projet.

Le placo devra être jointé pour devenir parfaitement lisse et pourra ensuite recevoir le revêtement de votre choix, généralement de la peinture plafond spéciale cuisine.

Quels sont les types de faux plafond pour une cuisine ?

Les plafonds tendus, à utiliser avec précaution

Les plafonds tendus proposent une esthétique bien plus lisse et parfaite que les plaques de plâtre. Et pour cause, ces plafonds sont en réalité composés d’un film PVC souple que l’on tend au plafond.

Si la mise en œuvre est délicate et demande l’intervention d’un professionnel, la durée de vide de ces plafond set très longue et la remise en peinture n’est pas obligatoire durant des décennies. Il suffit généralement de nettoyer ces plafonds pour qu’ils retrouvent instantanément l’éclat du neuf.

Les plafonds PVC, pour un nettoyage aisé

Si vous disposez d’un budget limité, mais que vous désirez une solution moins conventionnelle que le placo, vous pouvez très bien vous orienter vers le plafond PVC. Généralement ce plafond prend la forme d’une imitation de lambris, plus ou moins réaliste.

On l’installe idéalement sur des rails prévus à cet effet. Ce faux plafond ne nécessite aucun entretien, mis à part un nettoyage régulier, mais dispose d’une durée de vie plus réduite que celle du plafond tendu.