Quelles couleurs choisir dans ma cuisine ?

Nous passons beaucoup de temps dans notre cuisine, tant au saut du lit qu’au soir et au récit en famille de la journée de chacun. C’est pour cette raison que la très grande majorité des rénovations de cuisine passent par une phase de mise en couleurs très minutieuse. La tâche est épineuse car les coloris sont très nombreux et on ne sait jamais vraiment ce que donnera le résultat final avant de le voir réellement. Nous essayons ici de vous apporter quelques réponses au dilemme de la couleur d’une cuisine.

Où appliquer de la couleur dans sa cuisine ?

La cuisine est une pièce qui peut recevoir de la couleur à de nombreux endroits. On peut en effet décorer les murs, le sol, les meubles et même le plan de travail, sans oublier la crédence. Une multiplication des possibilités qui rend le projet très excitant, mais également compliqué.

Il faut donc bien déterminer si toutes les surfaces recevront de la couleur et si oui, on peut procéder à une planification plus approfondie. Dans tous les cas un nombre maximal de trois couleurs pour une seule cuisine est souvent conseillé.

Sur les murs

Les murs sont la première surface qui viendra à votre esprit lorsqu’il s’agira de mettre de la couleur dans la pièce. Dans une cuisine les murs sont avant tout un arrière-plan qui devra judicieusement compléter le premier plan constitué par les meubles.

La couleur des murs devra donc correspondre à celle des meubles, soit en utilisant le cercle chromatique, soit tout simplement en utilisant une variation de la couleur des meubles.

Dans tous les cas il ne faut surtout pas surjouer les murs, au risque d’avoir un schéma de couleur bien trop agressif. Entre les papiers peints, les enduits ou la peinture vous disposerez d’un large choix de couleur.

Où appliquer de la couleur dans sa cuisine ?

Sur les meubles

Les meubles sont les éléments qui donneront le tempo de la mise en couleur de votre cuisine. Généralement on choisit soit des meubles colorés qui seront épaulés par des murs plus discrets, soit des meubles discrets relevés par des murs plus vifs.

Ce choix dépend très logiquement de votre budget et du panel de coloris que propose votre cuisiniste.

Ne pas oublier le sol

Vous pouvez également placer de la couleur sur votre sol de cuisine. C’est d’ailleurs très fréquemment le cas sans forcément que l’on s’en rende compte : le carrelage blanc uni est très rare en cuisine.

La couleur du carrelage permet de donner une harmonie aux autres coloris de la cuisine, elle fait le liant entre les différents éléments et donne de la perspective. Aussi, sachez donner au carrelage un moment de réflexion suffisamment long.

Comment trouver les couleurs complémentaires ?

Une bonne mise en couleur relève de considérations très précises. Les artistes le font souvent intuitivement, mais ils utilisent parfois un petit outil très pratique.

En parallèle, les décorateurs utilisent le bon sens et l’expérience. Ces deux critères permettent de définir quelles couleurs sont à privilégier en fonction de la taille de la cuisine et de l’état d’esprit de ses utilisateurs.

Utiliser le cercle chromatique à bon escient

Le cercle chromatique est un outil très utile. Vous pouvez en trouver des versions papier très basiques, ou numériques très élaborées.

Il s’agit principalement d’un cercle segmenté selon différentes couleurs. La couleur considérée se retrouve donc en rapport avec le reste du cercle qui détermine ainsi les couleurs connexes, opposées, à considérer ou à éviter.

Les versions numériques permettent de définir de nombreux paramètres qui vous permettront même de donner un numéro de référence à un magasin de peinture.

Comment trouver les couleurs complémentaires ?

Déterminer son type de cuisine

On peut également décider un schéma de couleur en fonction de la taille de la cuisine, de son architecture et tout simplement de l’ambiance qu’on désire lui conférer.

En déterminant ces paramètres, vous pourrez retirer des couleurs du panel considéré et au contraire en définir certaines comme inévitables.

Par exemple, on sait parfaitement que le blanc agrandit les petites surfaces alors que le noir les réduit.

Quelques exemples de schéma de couleurs

Comment vous éduquer à propos des schémas de couleur les plus indiquées par rapport à une situation donnée ? Généralement un cuisiniste saura vous apporter les bons conseils, et le cas échéant un décorateur ou un peintre pourra vous indiquer les schémas les plus indiqués pour votre pièce.

Vous pouvez également observer les différentes couleurs de cuisine présentées dans les magazines et sur internet pour déterminer ce qui sera idéal dans votre propre cuisine.

Pour une petite cuisine

La mise ne couleur d’une cuisine de petites dimensions doit généralement viser à agrandir la pièce.

On s’oriente généralement vers des couleurs claires qui sont réputées pour agrandir visuellement les espaces. On peut également jouer avec l’opposition clair/foncé. Par exemple pour améliorer visuellement une cuisine toute en longueur on utilisera du clair sur les murs longs et du foncé sur les murs courts.

Quelques exemples de schéma de couleurs

Pour une cuisine ouverte sur le salon

Une cuisine ouverte sur le salon doit présenter un schéma de couleur compatible avec l’ensemble de l’espace. Il faudra donc bien réfléchir aux correspondances entre les couleurs du salon et les couleurs de la cuisine.

On utilise très fréquemment des couleurs plutôt vives dans la cuisine et des couleurs plus tempérées pour le salon, de manière à équilibrer l’ensemble du volume.

Pour une cuisine Feng-Shui

Le Feng Shui est d’ordinaire complexe, mais en cuisine il est très complexe. Il préconise cependant certains gestes indispensables. On évitera le rouge et ses couleurs dérivées, car c’est une couleur feu, qui rajouterait encore plus à cet élément déjà très présent dans la cuisine.

On misera plutôt sur les tons de jaune, de bruns et de couleurs claires qui sont supposés vivifier la nourriture et apaiser l’esprit.