Le tarif d'une création de faux plafond pour chambre
Comme pour toutes les pièces, le plafond d’une chambre se dégrade avec le temps, se salit et demande des retouches à un certain moment. C’est d’autant plus vrai que dans une chambre nous avons très souvent les yeux fixés au plafond, et nous remarquons donc le moindre défaut. Le rafraîchissement de votre chambre pourra donc avantageusement concerner également le plafond. Vous pourrez ainsi réaliser l’installation d’un faux plafond dans votre chambre pour des raisons purement esthétiques, mais également techniques.

Les deux techniques pour créer un sous plafond pour chambre

Le faux plafond pour chambre a plusieurs fonctions : il est très demandé pour son côté esthétique puisqu’il permet de dissimuler les câbles électriques et autres canalisations.
C’est aussi un moyen rapide et efficace de cacher un plafond abîmé difficilement récupérable.
L’autre atout du faux-plafond, c’est son côté isolant.

Quels sont les techniques de faux-plafonds pour une rénovation de chambre ?

Selon sa composition et celle de vos murs, vous pouvez opter pour 2 techniques précises de faux plafond pour chambre : le faux-plafond tendu et le faux-plafond suspendu.

Le faux-plafond suspendu

Très utilisé en rénovation, la technique du faux-plafond suspendu se pose en dessous du vrai plafond. Il se constitue de plaques de BA13, de rails et de suspentes.

La pose demande moins de contraintes que pour un faux-plafond tendu mais si vous désirez vous assurer un résultat sans accrochages, il est préférable de vous tourner vers un professionnel comme un tapissier pour exécuter cette intervention.

Sans l’achat des fournitures, il faut compter environ 10 € / m² pour un faux-plafond de ce type mais avec l’intervention d’un professionnel qui s’occupe des achats nécessaires, le devis peut monter à 40 voire 50 € / m².

Le faux-plafond tendu pour une chambre

Le faux-plafond tendu est une solution qui connaît une forte progression ces dernières années.
Pour le reconnaître, le plafond tendu se compose d’une grande toile thermoplastique qui s’étire – que l’on appelle aussi velum – et qui contient souvent du PVC et des rails en aluminium ou en PVC.
Le faux-plafond tendu, appelé aussi faux-plafond textile, apporte incontestablement une touche design à votre intérieur de chambre et dissimule les petits défauts du plafond d’origine.
Il sert également à réduire, tout du moins à minimiser une hauteur trop importante dans une chambre.

Que la finition soit laquée, mate, avec des motifs ou avec des impressions, le budget demeure plus élevé que pour un faux-plafond suspendu car la toile est réalisée sur-mesure.
Comptez en moyenne environ entre 70€ et 80€/m² pour un modèle de milieu de gamme.

Les matériaux d’un faux plafond pour chambre

Pour masquer des aspérités trop importantes, pour camoufler des câbles électriques ou une climatisation, le faux-plafond suspendu s’habille de différents matériaux en fonction de vos besoin

Le faux-plafond en dalles

Le polystyrène et le polyuréthane constituent la plupart des dalles.
C’est un matériau léger, peu coûteux et qui s’avère très maniable.

Pour une dalle de 50 x 50, on retrouve des tarifs à 3,50€/m² pour une épaisseur de dalle de 10 mm, de 1,20 €/m² pour une épaisseur de 8 mm.

Le faux-plafond en plaques de plâtre

Ce genre de pose requiert des certaines compétences techniques car ce sont des plaques de plâtre de BA13 qui sont utilisées et leur manipulation s’avère relativement délicate.
N’hésitez pas à demander les conseils et d’effectuer des demandes de devis auprès de professionnels pour mieux connaître les tenants et les aboutissants de ce type de pose.
Pour un tarif accessible, cette technique offre une isolation phonique et thermique de grande qualité et permet de dégager un espace pour dissimuler les gaines électriques ou installer un éclairage.
Pour la pose, comptez entre 15 et 40€/m².

Note bene à propos du BA13

On utilise habituellement des plaques de plâtre de BA13 vendues en plaques standard de 2,50 m par 1,20 m. Ces dimensions importantes permettent d’habiller rapidement votre faux plafond pour chambre.
En ce qui concerne les tarifs, la plaque standard en blanc se vend autour de 2 €/m². Si vous désirez des plaques plus évoluées, à l’instar de BA13 hydrofuge (si la chambre contient elle-même un coin d’eau comme des WC, un coin lavabo ou une douche, le tarif d’une plaque de ce type avoisine 3 à 4€/m².
N’oubliez pas d’ajouter le tarif de la livraison à l’achat des plaques de plâtre quand vous passez par l’intermédiaire d’un professionnel.

Le faux-plafond en lambris

Ce type de matériau s’avère très pratique quand on veut se concentrer sur l’aspect esthétique et décoratif du plafond.
Le lambris se décline au choix en bois ou en PVC et tous les styles sont permis.

Il existe une grande variété d’essences de bois pour le lambris que vous trouvez entre 15 et 80€/m².
Si vous vous orientez davantage vers le PVC, le budget peut se réduire, à savoir entre 20 et 60€/m².

Le faux-plafond en métal

Idéal pour les intérieurs de chambre contemporains, le faux-plafond en métal a cette faculté de pouvoir intégrer des éléments extérieurs comme la climatisation ou un éclairage.
Très résistant, nous vous conseillons de vous tourner vers un artisan agréé pour effectuer cette pose de faux plafond pour chambre.

Le métal est sûrement le matériau le plus coûteux pour ce genre d’intervention, il faut compter entre 150 et 250€/m².