Créer une chambre sous combles : notre guide pratique

Lorsqu’on décide de se lancer dans des travaux d’aménagement, c’est généralement à cet instant que l’on découvre une possibilité à laquelle on ne pense pas toujours : les combles. En effet, utiliser l’opportunité d’une rénovation de chambre pour agrandir et ou créer de nouveaux espaces est une solution particulièrement judicieuse pour améliorer son logement. Ce nouvel espace que représentent les combles se recherche de plus en plus. C’est pourquoi vous devez découvrir la faisabilité d’une chambre sous combles et voir les options possibles pour créer une pièce complète.

Conditions de bases pour créer une chambre sous combles

Habituellement, quand on pense aux combles, on imagine plus facilement un vieux grenier à aménager pour recevoir tout ce que l’on ne peut conserver ou voir dans sa maison. Pourtant, les combles apparaissent aujourd’hui comme de vrais espaces à vivre extrêmement convoités et c’est tout naturellement qu’en matière de rénovation de chambre, cette alternative apparaisse très intéressante.
Toutefois, pour créer une chambre sous combles, vous devez respecter certaines conditions.

Création sous comble : l’isolation

Créer une chambre sous les combles, c’est avant tout rendre cette pièce habitable tous les jours. C’est pourquoi vous ne devez pas faire l’impasse sur la qualité de l’isolation extérieure et/ou intérieure au choix) pour offrir un confort thermique optimal

Création sous combles : la luminosité

Création sous combles : la luminosité

Une chambre doit laisser entrer la lumière naturelle et permettre une bonne aération. L’installation d’une fenêtre sous toit est impérative.

Création sous combles : l’exploitation

Bien souvent, les combles ne sont pas des espaces très faciles à aménager. Pensez dès à présent au mobilier que vous souhaitez installer comme un placard, un dressing ou un bureau sous pente pour optimiser tout l’espace.

Chiffrer un tel aménagement de chambre apparaît relativement difficile, car tout dépend de la nature des travaux à entreprendre, de l’agencement de l’espace à créer.
En règle générale, une fourchette de prix s’établit entre 300 jusqu’à 1500€/m², voire davantage si vous envisagez des travaux importants (plomberie, électricité, etc.).
Plus précisément, comptez entre 1000 et 1750€/m² pour l’aménagement des combles avec une surélévation. Ensuite, le budget monte entre 1000 et 1800€/m² si une rehausse s’avère nécessaire, si la pente du toit doit être modifiée pour gagner en hauteur, comptez entre 1300 et 2000€/m².

Les principaux éléments pour une chambre sous les combles

Créer une chambre sous les combles requiert la connaissance de plusieurs éléments indispensables comme les isolants, les types de cloisons possibles et le type d’escalier à choisir.

Créer une chambre sous les combles : les isolants

Il existe une grande variété de matériaux isolants pour les combles. C’est de la qualité de ce matériau isolant que dépend la réussite de la création de la chambre à terme. Il faut savoir, en effet, qu’une fuite d’un millimètre sur 1 m² divise par 5 la résistance thermique de l’isolant.

Création sous comble : l’isolation

Pour une chambre sous les toits, le matériau doit être efficace, quelle que soit la saison.

Les isolants traditionnels

Les laines minérales sont généralement choisies à cause de leur excellente performance thermique et phonique, c’est le cas pour la laine de roche et la laine de verre que vous trouvez pour 3 à 5€/m² (couche de 100 mn d’épaisseur).

Si vous préférez l’isolant synthétique ou encore les fibres végétales comme le chanvre ou le lin, le tarif est supérieur à 5€/m². Les laines animales ou à plumes demandent un budget plus élevé, entre 15 et 20€/m².

Les isolants spécifiques

Ensuite, des isolants plus originaux peuvent convenir à l’isolation de la chambre sous pente.

C’est le cas du liège qui présente une excellente durabilité et ne se déforme pas, environ de 7 à 30€/m², ou la perlite dont la durabilité ne se diminue pas avec le temps, comptez alors entre 20 et 40€/m².

Les cloisons

Vous pouvez améliorer et créer un véritable habitat sous les combles à condition de choisir les bonnes cloisons. Une chambre, même sous les combles, doit pouvoir être pratique et confortable.

Les cloisons

Pour une cloison sèche, comptez environ 3€/m² pour des panneaux de plaques de plâtre et à partir de 7€/m² pour des panneaux alvéolaires.
Pour une cloison traditionnelle avec des carreaux de plâtre, les tarifs commencent à partir de 8€/m² jusqu’à 25€/m² pour du béton cellulaire.

Créer une chambre sous pente : les ouvertures

Pour laisser entrer la lumière du jour et bien aérer la chambre sous le toit, une fenêtre de toit apporte confort et praticité.
N’oubliez pas qu’une chambre doit toujours bénéficier de la lumière, qu’elle soit sous les combles ou non. Si possible, privilégiez les grandes ouvertures de toit avec un vitrage qui filtre le bruit (impact de la pluie).

Créer une chambre sous pente : les ouvertures

Selon la réglementation thermique RT 2012, une surface vitrée doit correspondre à 17 % de la surface habitable. Un professionnel tel qu’un vitrier ou un menuisier peut vous aider à trouver le modèle adéquat.

En termes de prix, une fenêtre de toit coûte en moyenne entre 300 et 800€ sans compter la pose tandis qu’une lucarne revient entre 2000 à 8000€.

Le choix de l’escalier

C’est peut-être un détail, mais qui a son importance, vous devez pouvoir accéder à la chambre sous les toits et pour cela un escalier est tout indiqué.

C’est un aspect à ne pas oublier lors de votre chantier de réfection de chambre et si vous n’êtes pas sûr de vous, contacter un professionnel pour qu’il vous assure de la faisabilité du projet et vous conseille le cas échéant.

L’escalier pour une chambre sous pente peut être de 3 types : escalier droit, escalier tournant ou escalier hélicoïdal.

Le choix de l’escalier

Si l’escalier est en bois, comptez entre 500 et 5000€ pour un modèle droit, entre 1000 et 6000€ pour un modèle tournant et jusqu’à 8000€ pour un modèle hélicoïdal.
Un escalier en métal se rencontre uniquement comme escalier droit : le tarif dépend du matériau, à savoir entre 2000 et 6000€ en acier, plus de 3000€ en aluminium et entre 6000 et 12000€ pour un escalier tout en inox.