Les travaux RGE : Guide pour le professionnel et le particulier

Le certificat RGE est tentant, car il vous apporte, en tant que professionnel, une pléthore d’atouts qui donneront à leur tour des avantages pour vos clients. Il existe très probablement des types de travaux dans votre sphère d’activité, qui peuvent bénéficier d’une mention RGE. Pour vous aider dans votre recherche, nous vous proposons un tour d’horizon des différents travaux RGE qui peuvent rentrer en ligne de compte dans votre activité.

Les travaux RGE, comment ça marche ?

Les travaux bénéficiant d’une mention RGE sont nécessairement liés au domaine de l’énergie. Ils peuvent concerner la production d’énergie, son utilisation, son économie ou tout simplement son remplacement.

Les travaux RGE, comment ça marche

Les possibilités sont donc très larges, dans la mesure où l’énergie est un poste très important des constructions et rénovations modernes. Ces travaux RGE peuvent donc intervenir non seulement en second œuvre, mais également en gros œuvre, ouvrant encore plus de possibilités, même pour les travaux précédant la construction.

On a pris pour habitude de diviser les types de travaux par catégories, de manière à offrir plus de clarté dans le panel des interventions RGE.

Les travaux RGE de catégories 1 à 4 : Efficacité énergétique

Les catégories marquées de 1 à 4 regroupent des travaux qui ont pour but de viser l’efficacité énergétique. Il s’agira donc non seulement de production d’énergie, mais également de sa conservation.

La catégorie 1 concerne les chaudières à haute performance énergétique, ou HPE. Ces chaudières sont des modèles qui disposent d’une Efficacité Energétique Saisonnière (ETAS) supérieure à 90%. Il s’agit très généralement des chaudières gaz à condensation, mais également de certaines chaudières microcogénération gaz ou fioul.

La catégorie 2 représente les fenêtres, portes extérieures et volets. Il s’agira donc d’équipements favorisant l’isolation des ouvertures d’une maison.

La catégorie 3 est logiquement celle de l’isolation des parois opaques et des planchers bas. Là encore, ces travaux favorisent l’utilisation de matériaux isolants performants et respectueux de la nature pour isoler les murs et le sol de la maison.

Enfin, la catégorie 4 concerne l’isolation du toit, qui peut représenter 30% des pertes d’énergie d’une maison.

Les buts sont dans tous les cas, d’améliorer la gestion de l’énergie en privilégiant des matériaux modernes et éco-responsables.

Les énergies renouvelables pour les travaux RGE 5 à 8

Les catégories suivantes regroupent des travaux centrés sur la production de chaleur grâce aux énergies renouvelables.

L’utilisation de ces équipements est en effet le but avoué des pouvoirs publics, qui doivent à tout prix rentrer dans le cadre des protocoles signés internationalement. Il y a fort à parier que les professionnels manipulant ces travaux RGE auront énormément de travail dans les décennies qui viennent.

La catégorie 5 représente les travaux liés au chauffage et à la production d’eau chaude par les moyens solaires. Panneaux solaires, capteurs solaires et tous les équipements solaires liés au chauffage sont ici concernés.

Les énergies renouvelables pour les travaux RGE 5 à 8

La catégorie 6 est similaire à la précédente, mais favorise les équipements fonctionnant au bois ou aux biomasses qui en dérivent. Les cheminées, poêle à granulés, poêles à bois et chaudières à granulés seront donc ici concernés.

La catégorie 7 est entièrement dédiée aux pompes à chaleur (hors géothermie) qui deviennent des éléments de plus en plus fréquents dans les constructions modernes et même en rénovation.

Enfin, la catégorie 8 représente les équipements fonctionnant à l’énergie géothermique. Ces équipements sont actuellement les plus performants et les moins énergivores, il est donc logique qu’ils figurent en bonne place parmi les travaux RGE.

Quels avantages proposer à ses clients ?

Grâce à ces types de travaux RGE, vous pourrez proposer à vos clients des interventions plus spécifiques, plus respectueuses de l’environnement et surtout plus avantageuses financièrement.

Vous pourrez faire jouer l’intervention d’aides de l’état liées à la réalisation de travaux RGE.

Vous pourrez d’autre part vous associer à un maître d’œuvre RGE, en qualité de sous-traitant RGE. Il vous sera ainsi possible de découvrir une section de votre marché à laquelle vous n’aviez jusqu’alors peut-être pas accès.

Renseignez-vous auprès des organismes compétents pour bénéficier de ces atouts, par exemple ceux liés à la certification RGE QUALIBAT.