La Prime Coup de Pouce : Un geste de l'Etat pour les moins fortunés

Les Primes Énergie ont une efficacité que l’on ne conteste plus, cependant elles s’adressent aux particuliers qui ont déjà les moyens de réaliser les travaux. Les bourses les plus modestes ne peuvent en effet pas compter sur les Primes Energie pour financer efficacement leur projet de rénovation.

C’est pour cette raison que le gouvernement a choisi en 2017 de lancer une nouvelle forme de prime, une prime bonus en quelque sorte. Il s’agit d’une aide supplémentaire greffée sur les Primes Énergies et permettant de disposer d’une aide supplémentaire calculée selon ses revenus.

Les Primes Énergie CEE : Le rappel

Pour rappel, les Primes Energie sont des sommes, idéalement en argent, mais souvent en bon d’achat, qui sont débloquées en échange de Certificats Économie d’Énergie, les CEE.

Vous pouvez obtenir des CEE en faisant réaliser des travaux qui améliorent votre consommation d’énergie. Selon les partenaires auprès desquels vous demanderez la Prime Énergie, différents travaux sont éligibles, de la réalisation d’une meilleure isolation, à l’installation d’une chaudière à condensation en passant par l’installation d’un parc électroménager A+ (ou mieux) complet.

Les Primes Énergie CEE : Le rappel

Si ces Primes Energie sont un moyen très efficace pour le gouvernement de réduire l’empreinte écologique du pays, les travaux engagés ne sont pas toujours à toutes les bourses. Les primes permettent en effet d’injecter un peu de financement, mais ne peuvent pas constituer un budget complet à elles seules. Les particuliers les moins fortunés sont donc parfois hors de portée des fameux CEE, car ils ne peuvent tout simplement pas engager les travaux nécessaires à leur obtention.

Le coup de pouce aux économies d’énergie : Le succès 2017

Le gouvernement, fort de cette observation a pris la décision dès le début 2017 d’aider encore plus les bourses les plus modestes. Il s’agissait alors de l’opération Prime Coup de Pouce.

Le dispositif Coup de Pouce Économies d’Énergie qui n’avait été prévu que pour l’année 2017 a été un véritable succès, permettant à de nombreux propriétaires, dont de nombreux retraités de pouvoir engager des travaux d’importance dans leurs logements énergivores.

Les travaux visés étaient principalement concentrés sur le remplacement de chaudières très anciennes, sur l’amélioration des réseaux de chauffage électriques et sur l’isolation des combles.

La Prime Coup de Pouce 2018-2020

Le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire a ainsi pris la décision de reconduire une partie de ce coup de pouce entre 2018 et 2020. Pour ne pas que cette Prime Coup de Pouce ne grève le budget du gouvernement, les pouvoirs publics ont pris une fois de plus la décision d’orienter l’aide vers des travaux bien particuliers.

L’aide concerne cette fois le remplacement d’une chaudière fioul par un composant plus moderne. De manière générale on considère que l’installation d’une chaudière biomasse, d’une pompe à chaleur, d’un système solaire combiné, ou le raccordement à un réseau de chauffage collectif donnent accès à la Prime Coupe de Pouce.

La Prime Coup de Pouce 2018-2020

Le but de la manœuvre étant bien logiquement de réduire le plus possible le nombre des chaudières fioul en France, équipements très polluants et très peu économiques.

Si vous désirez faire installer ce genre de matériel et bénéficier de cette aide supplémentaire, il faudra impérativement passer par un professionnel certifié RGE et ayant signé la charte “Coup de Pouce Économies d’Énergies”. Les professionnels signataires sont relativement nombreux et ils pourront vous confirmer leur adhésion sans autre formalité.

A qui s’adresse la Prime Coup de Pouce ?

La Prime Coup de Pouce s’adresse aux foyers les plus modestes et notamment ceux qui souffrent de précarité énergétique. Il existe en effet plus de 12 millions de Français vivant actuellement en précarité énergétique, c’est-à-dire que plus de 10% de leurs ressources sont engloutis par les factures d’énergie.

Ces foyers très humbles disposent d’équipements très énergivores et le plus souvent très anciens. Le problème de la précarité énergétique se double alors le plus fréquemment du problème de la pollution, car de manière générale plus les équipements sont âgés, plus ils sont polluants.

Pour le gouvernement le problème est alors double, il doit favoriser la réduction de la consommation énergétique d’un côté et réduire l’émission des gaz à effet de serre de l’autre. Un combat pour lequel la Prime Coup de Pouce est l’arme parfaite.

L’aide s’oriente donc vers les foyers dont les ressources sont en dessous des barèmes déterminés par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire.

Quels sont les plafonds de la Prime Coup de Pouce ?

La prime Coup de Pouce implique donc le respect méticuleux des barèmes suivants :

  • Pour une personne seule, le plafond de revenus est de 24 100€ en région parisienne et 18 300€ en province.
  • Pour un couple : 35 400€ en région parisienne puis 26 800€ ailleurs.
  • Pour un couple avec 2 enfants : 42 500€ en région parisienne puis 32 250€ ailleurs.
  • Pour un couple avec 3 enfants : 49 600€ en région parisienne puis 37 700€ ailleurs.

Les pouvoirs publics visent donc les foyers qui ont très peu de revenus, le plus souvent moins que le SMIC, car ce sont eux qui ont le plus de difficultés à mettre en œuvre des travaux dans un logement qu’ils ont déjà peut-être du mal à payer le prêt.

Peut-on cumuler cette prime avec d’autres aides ?

Sachez que la Prime Coup de Pouce n’est pas une prime exclusive. Elle peut en effet très facilement être cumulée et combinée avec d’autres aides. Il sera par exemple tout à fait possible d’y associer un crédit d’impôt, un Eco PTZ ou encore d’autres possibilités de financements comme celles proposées par l’ANAH.

Si le budget que vous pouvez allouer à vos travaux de rénovation énergétique est très réduit, vous devriez être en mesure de combiner de nombreuses aides de manière à disposer d’un plan de financement avantageux.