L'Éco prêt à taux zero 2018 et 2019 : Quels changements

Le prêt à taux zéro est un financement de travaux qui n’a pas forcément la côte auprès des particuliers, principalement en raison de profonds malentendus. Ce prêt qui est pourtant très efficace et peu contraignant pour les propriétaires doit être manipulé pour renforcer sont côté attractif, et convaincre plus de propriétaires.

C’est pour cette raison que le gouvernement a annoncé un plan de relance et d’amélioration de l’Éco PTZ au printemps 2018. Le but pour les pouvoirs publics est toujours le même et engage toujours les mêmes enjeux. Nous vous disons tout ici sur les nouveautés de l’éco prêt à taux zéro 2018.

Éco prêt à taux zéro en 2018 : Où en est-on ?

L’Éco PTZ a tout d’une star sur le papier. Il permet de financer certains de ses travaux du début à la fin, le tout avec un taux d’intérêt nul. On imaginait donc à son lancement que l’opération serait un succès colossal.

Étrangement il n’en a rien été, car les particuliers et les banques ont largement boudé ce système. Il n’en reste pas moins que l’éco prêt à taux zéro est toujours bien vivant et s’avère toujours être une excellente idée afin de réduite la consommation énergétique.

Eco prêt à taux zéro en 2018 : Où en est-on

Si l’on considère les turpitudes du CITE on ne peut que penser que l’Éco PTZ sera dans les mois et les années qui viennent l’un des meilleurs vecteurs pour les pouvoirs publics pour atteindre leurs objectifs ne matière d’environnement.

C’est pour cette raison que les choses changent pour l’éco prêt à taux zéro en 2018.

Quels sont les problèmes de l’Éco PTZ ?

Il apparaît après presque 10 ans d’existence que les banques n’ont pas vraiment rejoint l’effort et ne l’ont pas toujours proposé à leurs clients. Expliquer ce refus est compliqué. On imagine très bien que les banques n’ont pas vraiment désiré analyser les dossiers et décider de l’attribution des subventions. Pourtant, depuis un certain temps les professionnels RGE sont chargés d’effectuer ce tri, les banques peuvent donc manipuler l’Éco PTZ très facilement et sans surcharge de travail.

Alors pourquoi ne le font-elles pas plus ? On pourrait se demander en fin de compte si les pouvoirs publics ont assuré les banques de la compétitivité économique de ce prêt, par rapport aux prêts normaux.

Les particuliers n’ont également pas usé de ce prêt, sans que l’on ne puisse avec précision s’ils n’étaient pas au courant ou si l’offre ne les satisfaisait pas.

On pourrait enfin prétexter que le pouvoir d’achat de ces 10 dernières années n’a pas été favorable aux particuliers désirant effectuer des travaux. Ces derniers préférant miser sur les rénovations esthétiques plutôt que sur les améliorations énergétiques.

Enfin, on peut également très bien imaginer que le processus pour déterminer si les formalités du dossier Éco PTZ étaient trop compliquées, obscures et ont rebuté les particuliers les moins courageux.

Quels sont les objectifs du gouvernement pour l’Éco prêt à taux zéro en 2018 ?

Le gouvernement a renouvelé ses engagements à propos de l’Éco PTZ et a assuré que le plan ne changeait pas. L’objectif est donc toujours de rénover 500 000 logements par an, dans le cadre du Grand Plan d’Investissement, décidé par le Premier ministre.

Quels sont les objectifs du gouvernement pour l’éco prêt à taux zéro en 2018

Il faut bien dire que les bâtiments résidentiels et de services constituent environ 45% de la dépense énergétique du pays. Cette consommation entraîne d’ailleurs 25% des gaz à effet de serre, qui sont la cible toute désignée du Ministère de la Transition Écologique.

Le gouvernement décide donc de mettre l’éco prêt à taux zéro en avant de manière à le populariser et à convaincre à la fois banques et propriétaires.

Quels sont les changements de l’Éco prêt à taux zéro en 2018 ?

Le gouvernement a décidé très récemment de mobiliser 14 milliards d’euros sur 5 ans dans le cadre du Grand Plan d’Investissement. Une partie non négligeable de ce montant va aller alimenter les subventions et la publicité pour l’éco prêt à taux zéro.

De surcroît, le Premier ministre a annoncé mi 2018 que le prêt recevrait en supplément un fond de 50 millions d’euros destiné à aider 35 000 ménages ménages modestes par an.

Le fonctionnement de l’éco prêt à taux zéro va également être remanié. Les subventions resteront inchangées, mais la création du dossier Éco PTZ sera largement simplifiée de manière à attirer les propriétaires les plus sceptiques.

Les Certificats d’Économie d’Énergie : Qu’est-ce que c’est ?

Le gouvernement a également renforcé son processus de Certificats d’Économie d’Énergie, de manière à pousser les particuliers à se tourner vers l’Éco PTZ.

Les certificats d’économie d’énergie : Qu’est-ce que c’est

Ce fonctionnement, pour faire simple, pousse les fournisseurs d’énergie à vous racheter vos Certificats Économie d’Énergie (glanés lorsqu’une installation économe est réalisée). En faisant réaliser des travaux liés aux économies d’énergie, vous pouvez donc de surcroît revendre vos “résultats” aux fournisseurs d’énergie. Une initiative qui demande à être inspectée sur le plus long terme.