Remplacer une chaudière fioul : Quels enjeux financiers

Le CITE permet de financer de nombreux travaux et de pouvoir accéder à des technologies ou des équipements plus économes en énergie. Cette initiative du gouvernement offre une bouffée d’air frais à de nombreux propriétaires qui sans être précaires ne sont pas pour autant fortunés. Le CITE est également très profitable lors d’une rénovation d’ampleur. Face à la popularité de cette aide, le gouvernement a très récemment décidé de renforcer le dispositif.

Depuis 2015 le changement de ses équipements de chauffage est éligible au CITE qui peut financer jusqu’à 30% du montant total du nouvel équipement. A partir du 1er janvier 2019 cette aide est étendue aux travaux d’enlèvement de vos anciennes chaudières au fioul. En effet, remplacer sa chaudière au fioul peut être très onéreux mais son enlèvement représente également un coût qui peut vous faire réfléchir à deux fois avant de vous lancer dans des travaux d’amélioration de votre système de chauffage.

Remplacer une chaudière fioul, comment ça se passe ?

Remplacer sa chaudière au fioul est une tâche complexe, régie par des règles strictes et finalement très onéreuse. Sans même évoquer la pose d’un nouvel équipement, l’enlèvement de la chaudière fioul mais aussi de la cuve représente un budget considérable.

Les restes de carburant présents dans la chaudière et dans la cuve sont en effet toujours dangereux. Il est donc obligatoire de prendre des précautions importantes lors du démontage de la chaudière fioul.

On a donc pour obligation de suivre une succession d’étapes destinées à assurer la sécurité des usagers et des professionnels.

L’enlèvement de la chaudière : Le premier pas

En règle générale pour remplacer une chaudière fioul on débute les opérations par le démontage et l’enlèvement de la chaudière elle-même.

L’arrivée de carburant est interrompue, toutes les connexions sont démontées et/ou bouchées, de manière à réaliser des travaux en toute sécurité.

Le professionnel peut donc ensuite détacher la chaudière du mur, et la sortir du logement. Selon la taille de la chaudière et la topographie des lieux, on pourra déplacer la chaudière d’un bloc ou au contraire la démonter en pièces plus faciles à manipuler.

L’enlèvement de la cuve : le second acte

L’enlèvement d’une cuve à fioul domestique est une opération encadré par la loi dans l’article 28 de l’arrêté du 24 juillet 2004 qui établit les “règles techniques et de sécurité applicables au stockage de produits pétroliers dans les lieux non visés par la législation des installations classées ni la réglementation des établissements recevant du public”. Toute cuve inutilisée doit être mise hors service pour limiter les risques d’explosion et donc de pollution.

D’ailleurs l’entreprise qui s’occupera de cet enlèvement devra vous délivrer un certificat garantissant la bonne exécution de ces dispositions (ce certificat pourra vous servir en cas de revente de votre bien).

Cette mise hors service se déroule généralement en trois étapes :

  • Une vidange
  • Un dégazage et nettoyage
  • Une neutralisation ou un découpage

Vidanger la cuve fioul, une étape obligatoire

Reste bien entendu le problème de la cuve de fioul. Remplacer une chaudière fioul est en effet une étape délicate en raison de la présence de cette cuve fioul, un élément massif, lourd, très solide et potentiellement dangereux.

Pour sécuriser la cuve il est obligatoire de la vidanger avant tous travaux. Il s’agit tout simplement de vider la cuve de tout son carburant. On devra réserver le carburant dans des conteneurs temporaires et adaptés à cet effet. Le fioul pourra être conservé ou pourra être déposé dans une structure adaptée pour assurer son traitement écologique. On ne vidange pas sa cuve de fioul à même le sol, car c’est strictement interdit.

Dégazer et nettoyer la cuve : Pour une sécurité optimale

Même dépourvue de son carburant, une cuve de fioul reste dangereuse. En effet, les hydrocarbures produisent des gaz très inflammables, qui restent piégés dans la cuve. Si on découpe la cuve sans la dégazer, les risques de feu ou d’explosion sont très importants.

On doit donc confier le dégazage de la cuve de fioul à un professionnel spécialisé dans le domaine.

Ce professionnel réalise souvent dans le même temps un nettoyage de l’intérieur de la cuve, de manière à offrir une sécurité vraiment optimale.

Pour remplacer une chaudière fioul complètement, on doit en effet offrir un dernier traitement à la cuve de fioul.

Remplacer une chaudière fioul, comment ça se passe

 

Neutraliser une cuve fioul, la solution la moins onéreuse

Il existe deux solutions pour achever cette étape. La première est tout simplement de conserver la cuve là où elle se trouve.

Si la cuve est enterrée dans un endroit inutilisé, ou si elle est située au fond du jardin et que des économies sont nécessaires, on peut conserver la cuve à son emplacement.

Cependant, on ne peut pas laisser la cuve telle quelle. Il faut la neutraliser. On remplit donc la cuve d’un matériau inerte et entièrement sain. Généralement on utilise du sable ou de la perlite.

Certaines personnes peuvent souhaiter transformer leur cuve fioul en cuve de récupération des eaux de pluie

Découper et enlever la cuve fioul : La solution radicale

Si vous désirez vous débarrasser de la cuve de fioul entièrement, il faut l’enlever. Le plus souvent les professionnels décident de découper la cuve pour en faciliter la manutention et son dépôt en déchetterie.

On découpe le plus souvent la cuve fioul à l’aide d’un chalumeau ou d’une grignoteuse, en prenant soin de ventiler la zone de travail.

Les gravats ainsi obtenus seront déposés en centre de traitement adapté à ce genre de matériaux.

 

Transformer sa cuve fioul en cuve récupération des eaux de pluie

Comme pour les précédentes solutions il va falloir faire vidanger, dégazer et nettoyer votre cuve par une entreprise habilitée. Suivant l’état de la cuve il conviendra de réaliser plusieurs travaux :

  • Application d’un revêtement polyester (pour combler les éventuelles fissures et percements)
  • Pose d’une peinture epoxy sur les parois internes (protection contre la corrosion liée à l’eau et combler les possibles porosités)
  • Rapprocher la cuve de votre gouttière
  • Mettre en place un système de filtre à l’entrée de la cuve
  • Installer une pompe pour pouvoir utiliser cette eau

Combien coûte le remplacement d’une chaudière fioul ?

On n’y pense pas forcément, mais remplacer une chaudière fioul représente un budget important.

Sans même évoquer l’installation du nouveau système de chauffage, la dépose de la chaudière au fioul complète peut représenter un budget considérable.

Combien coûte le remplacement d’une chaudière fioul

On estime que toute l’opération, selon les régions, la topographie et la taille de la cuve, le coût d’un remplacement de chaudière au fioul varie de 3000€ à 5000€.

Combien coûte l’enlèvement d’une cuve fioul ?

Le choix de l’enlèvement de son ancienne cuve fioul peut être motivé par plusieurs raisons. Ce peut être pour des raisons esthétiques, pour un gain de place, pour son remplacement par une cuve de plus grande capacité, pour une anticipation en cas de volonté de revente de votre habitation ou tout bien parce que cette cuve présente des défauts comme des fuites qui entraînent une détérioration de votre environnement ou un danger pour votre santé.

Bien sûr le prix d’un enlèvement va dépendre de plusieurs paramètres : taille de la cuve, enterrée ou non, positionnement de la cuve dans le sol (horizontal ou vertical), détérioration éventuelle de l’environnement, etc..
Sur une hypothèse de départ précisant que l’enlèvement concerne une cuve d’une capacité moyenne de 2500L à 5000L pour laquelle il faut effectuer un nettoyage, un dégazage et un découpage, le prix se situera aux alentours des 1200€ (vidange comprise).

Si vous souhaitez transformer cette ancienne cuve en récupérateur d’eau de pluie cela vous coûtera environ 5000€ (nettoyage, dégazage et transformation).

Quelles sont les aides disponibles pour remplacer sa chaudière fioul ?

C’est donc pour faire face à ces coûts importants que le gouvernement a récemment orienté le CITE vers les travaux visant un remplacement de chaudière au fioul. Les dangers pour l’environnement liés à l’usage du fioul fioul et la dépendance énergétique de notre pays qui ne possède pas ses propres ressources en énergie fossile sont des sujets préoccupants pour les pouvoirs publics tentent de pousser au remplacement de ces équipements.

Petit rappel sur le CITE :

Sont éligibles au crédit d’impôt transition énergétique les propriétaires, les locataires et les occupants à titre gratuit pour lesquels le logement qu’ils occupent est leur résidence principale et dont la date de construction remonte à il y a plus de 2 ans. Afin d’être éligibles les travaux doivent être effectuées par un artisan ou une entreprise certifiés RGE.

Quelles sont les aides disponibles pour remplacer sa chaudière fioul

On peut donc à ce titre bénéficier d’un crédit d’impôt pouvant s’élever à 30% du montant des travaux. L’enlèvement de votre ancienne cuve fioul bénéficiera d’un crédit d’impôt à hauteur de 30% et le remplacement de la chaudière pourra lui aller jusqu’à 30%, ce taux dépendra de l’équipement choisie pour le remplacement (poêle à granulés, chaudière gaz à condensation, chaudière à granulés, radiateur à inertie, pompe à chaleur, etc.).

Le CITE est désormais une aide vous permettant de sortir de la case fioul et par la même de réduire vos dépenses en énergie et votre impact sur l’environnement (le fioul est l’énergie la plus polluante). Rappelons-le, le prix du fioul augmente régulièrement car il est indexé au cours du baril de pétrole et va représenter à terme un véritable gouffre financier.

Le ministère de la transition écologique et solidaire dans le cadre des Certificats d’Economie d’énergie (CEE) vous permet également de bénéficier d’une prime « Coup de pouce économies d’énergie ». Cette prime cible le remplacement d’une chaudière fioul par un système de chauffage utilisant des énergies renouvelables (chaudière biomasse, pompe à chaleur air/eau, eau/eau ou hybride, système solaire combiné, raccordement à un réseau de chaleur).

Le montant de ces primes variera en fonction de votre situation fiscale, elles pourront aller de 2000€ à 3000€. Les travaux devront être engagés entre le 1er avril 2018 et le 31 décembre 2020.