Crédit d'impôt 2018 et 2019 : A quoi faut-il s'attendre

Le CITE est sans doute l’aide au financement des travaux de rénovation la plus populaire en France. Pourtant, le CITE ne fait toujours pas l’unanimité ni chez les particuliers, ni chez les pouvoirs publics. Pour les premiers l’aide n’est pas suffisante et trop obscure, tandis que pour les seconds l’aide draine trop de fonds hors du budget de l’état.

C’est pour cette raison que le CITE connaît régulièrement des changements qui peuvent entraîner une certaine confusion. Nous vous apportons des précisions sur l’avenir du CITE en mettant en relation le crédit d’impôt 2018 avec les prévisions du crédit d’impôt 2019.

Le CITE en 2018

Le CITE que l’on connaît en 2018 n’est pas très éloignée des versions des années précédentes. Pourtant, si l’on se souvient bien, le CITE 2018 apportait son lot de changement, notamment avec la baisse du montant alloué pour les fenêtres, portes et volets roulants, puis avec leur suppression pure et simple.

Aussi, le CITE 2018 présente certaines différences avec le CITE 2019. Il est très important pour votre projet de bien connaître ces changements, de manière à vous engager dans la bonne voie.

Quels plafonds et montants ?

Le crédit d’impôt 2018 présentait des plafonds de coût des travaux au-delà desquels on ne pouvait plus percevoir l’aide.

Il s’agissait de 8 000€ pour une personne seule et de 16 000€ pour un couple, avec dans les deux cas, une majoration de 400€ par personne à charge.

Avec le crédit d’impôt 2018 on pouvait obtenir un remboursement d’environ 30% pour de nombreux travaux, tant sur les fournitures que sur la main d’œuvre.

Le CITE en 2018

Les travaux éligibles au CITE 2018

Les travaux éligibles au CITE 2018 étaient principalement cantonnés à la sphère énergie avec quelques éléments connexes.

Contrairement au CITE 2017, les fenêtres, baies vitrées et autres équipements double vitrage ne pouvaient plus donner lieu à un crédit de 30%, mais tout simplement de 15%.

On constatait également en 2018 que les travaux de rénovation de l’isolation des parois opaques disposaient de leur propre plafond. Il s’agissait de 100€ par m² d’isolation par l’intérieur et de 150€ par m² d’isolation par l’extérieur.

Les pouvoirs publics commençaient déjà dans le premier semestre 2018 à limiter certains travaux qui risquaient de grever largement un budget public déjà bien étriqué.

Quels sont les problèmes du CITE en 2018 ?

Si le CITE est sans cesse en remaniement ce n’est pas nécessairement en raison de l’évolution du parc immobilier français, mais plutôt en raison d’un manque d’intérêt. Un peu comme pour l’Eco PTZ, certains particuliers rechignent à utiliser le crédit d’impôt 2018, alors que d’autres désirent l’utiliser n’importe comment.

Dans la pratique on constate que le crédit d’impôt 2018 est souvent perçu comme une usine à gaz de laquelle on ne tirera rien du tout. C’est d’autant plus dommage que le crédit d’impôt 2018 a largement été simplifié et s’adresse facilement à tout le monde.

Le dossier CITE : Parfois trop compliqué

Le reproche que font de nombreux particuliers au CITE est la difficulté de préparation du dossier. C’est dans l’ensemble une idée reçue, car les démarches sont désormais beaucoup plus simples qu’auparavant.

Dans un premier temps, un artisan RGE pourra vous dire, dès le devis si votre projet peut vous donner accès au CITE.

Ensuite, les démarches sont très rapides et simples à effectuer depuis internet où on peut télécharger les documents du dossier et suivre la marche à suivre point par point.

Bénéficier du CITE, uniquement avec un artisan RGE

Le problème principal du crédit d’impôt 2018 est sans aucun doute le fait de devoir faire appel à un professionnel certifié RGE.

De très nombreux propriétaires espéraient voir l’autorénovation supportée par le CITE, mais ce n’est pas le cas. On ne peut donc toujours pas acheter le matériel, le poser soi-même et bénéficier du CITE.

De plus, l’artisan engagé doit pouvoir attester de sa certification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), sans quoi, même avec les bons équipements, le CITE ne vous sera pas attribué. Il faut donc bien faire attention dès le début.

Quel avenir pour le CITE en 2019 ?

Le CITE est une aide financière dont les tenants et aboutissants sont recalculés et modifiés d’une année sur l’autre. Il est en effet important pour les pouvoirs publics que le crédit d’impôt ne vienne pas grever le budget annuel.

Les choses étant ce qu’elles sont, le CITE version 2019 n’apporte pas vraiment de nouveautés et les particuliers qui désirent en bénéficier ne seront ni réjouis, ni tristes, car les changements sont minimes.

Le CITE ne sera pas transformé en prime

Le crédit d’impôt a été au cœur de nombreuses discussions politiques. Les pouvoirs publics désiraient le transformer en prime d’un montant équivalent que les propriétaires bénéficiaires auraient put toucher immédiatement après les travaux.

Les changements d’opinions et de ministres ont malheureusement enterré cette initiative et le crédit d’impôt 2019 restera sur la lancée de ses prédécesseurs. Dans tous les cas de figure, le Crédit d’impôt 2019 vous permettra toujours de réaliser des investissements importants dans votre bien immobilier, tout en faisant un geste écologique.

Quel avenir pour le CITE en 2019

Quels changements pour les travaux du CITE 2019 ?

Le crédit d’impôt 2019 tire un trait définitif sur les travaux liés aux fenêtres, volets roulants et portes. Le sujet a été l’objet d’un bras de fer entre pouvoirs publics et intervenants du domaine, mais la situation ne semble pas favorable à ces travaux.

Les plafonds et montants du CITE 2019 sont identiques dans les grandes lignes à ceux du CITE 2018 et il semble bien que les pouvoirs publics misent sur un statu quo, au moins pour 2019. Il faudra sans doute attendre les objectifs fixés par les COP futures pour voir le CITE renforcé ou bien enterré, car après tout, le crédit d’impôt 2019 ou antérieur est l’un des meilleurs moyens pour le gouvernement d’atteindre les buts écologiques fixés par les COP.

Cite et changement de fenêtre : Point sur un sujet sensible

Il est nécessaire d’approfondir le sujet du CITE associé à un changement de fenêtre. De nombreux particuliers sont en effet peu sûrs du sujet.

En effet, le gouvernement avait à l’origine de la nouvelle version du CITE, supprimé tout aide pour le changement des fenêtres. Cette décision a provoqué une levée de boucliers des acteurs du bâtiment (notamment la CAPEB), pour qui la nouvelle signifiait de facto une perte d’argent potentielle. On estime que sans subventionner le changement des fenêtres, 32 000 entreprises petites et grandes seraient directement touchées au portefeuille. Ces grandes entreprises et syndicats avaient alors annoncé que le CITE resterait bien disponible pour un changement de fenêtre. Jusqu’à récemment.

Les nouvelles dispositions du Ministère de l’Écologie avaient fin 2018 nié tout accès au CITE pour le changement des fenêtres, une décision qui apparaissait alors comme définitive.

Pourtant, quelques mois plus tard, le gouvernement fait une fois de plus marche arrière et propose un compromis. La teneur de cet accord est de proposer un crédit d’impôt plafonné à 100€ pour chaque fenêtre simple vitrage remplacée par une fenêtre double vitrage.

La prochaine étape pour le CITE se situe en 2020, période à laquelle il sera transformé e prime, comme annoncé depuis longtemps.