Plafond Ressources ANAH

Les subventions de l’ANAH sont populaires, mais elles reposent sur un système complexe pour déterminer qui peut y prétendre. On met bien entendu en exergue les enjeux profonds du chantier ou du projet de rénovation, mais ce n’est pas tout.

En effet l’ANAH utilise des critères financiers pour désigner les ayants droit. Ces barèmes sont généralement réajustés chaque année et ont valeur du 1er janvier au 31 décembre. Nous vous proposons ici un zoom sur les plafonds de ressources de l’ANAH.

Propriétaires occupants, quelles aides pour vous ?

Les propriétaires occupants sont généralement ceux qui s’intéressent le plus aux aides de l’ANAH. Ils n’ont en effet aucune source de revenus provenant de leur logement et doivent donc faire face aux coûts tout seuls.

L’ANAH met à la disposition des propriétaires occupants des plafonds de ressources détaillés.

Les plafonds de ressources pour l’ANAH en île de France

En île de France et en région parisienne, là où la vie est généralement plus onéreuse que dans le reste du pays, les plafonds de ressources de l’ANAH sont plus favorables.

Les barèmes sont les suivants :

  • 1 enfant : 24 443€ pour les foyers modestes et 20 079€ pour les foyers très modestes
  • 2 enfants : 35 875€ et 29 471€
  • 3 enfants : 43 086€ et 35 392€
  • 4 enfants : 50 311€ et 41 325€
  • 5 enfants : 54 555€ et 47 279€
  • Personne à charge supplémentaire : +7 236€ et +5 943€

Propriétaires occupants, quelles aides pour vous ?

Les plafonds de ressources pour l’ANAH en province

En province, de manière générale, la vie est moins onéreuse qu’en région parisienne. Les plafonds de ressources de l’ANAH y sont donc plus restrictifs, sans pour autant devenir injustes.

On exprime les plafonds de province de cette manière :

  • 1 enfant : 18 598€ pour les foyers modestes et 14 508€ pour les foyers très modestes
  • 2 enfants : 27 200€ et 21 217€
  • 3 enfants : 32 710€ et 25 517€
  • 4 enfants : 38 215€ et 29 809€
  • 5 enfants : 43 742€ et 34 121€
  • Personne à charge supplémentaire : +5 510€ et +4 301€

Les aides de l’ANAH : Pour les propriétaires bailleurs

Vous êtes propriétaire d’un logement loué ? Même si vous n’habitez pas votre logement, l’ANAH vous propose des aides. Les plafonds de ressources de l’ANAH ne concernent pas ici les propriétaires, mais les locataires.

Pour les loyers intermédiaires, les appartements non considérés comme sociaux, on fait la différence entre les régions grâce au zonage locatif établi par le cadre du dispositif Robien, révisé depuis 2014.

Les plafonds de ressources pour l’ANAH dans les zones A

Les zones A sont les plus onéreuses, celles où la tension locative est la plus forte. Les plafonds de ressources de l’ANAH y sont donc plus élevés. Ce sera surtout le cas de la région parisienne et de la Côte d’Azur.

En voici quelques exemples :

  • Personne seule : environ 37 500€
  • Couple : environ 56 000€
  • Foyer avec 1 personne à charge : de 67 400€ à 73 500€
  • Foyer avec 2 personnes à charge : de 80 716€ à 87 700€
  • Foyer avec 3 personnes à charge : de 95 500€ à 104 400€

Les plafonds de ressources pour l’ANAH dans les zones B et C

Les zones B et C représentent la plus grande majorité des logements français. Il s’agit de zones où la tension locative est moyenne ou faible. Les plafonds de ressources de l’ANAH y sont donc représentatifs de cet état de fait.

En voici quelques exemples :

  • Personne seule : de 27 500€ à 30 600€
  • Couple : de 36 700€ à 40 800€
  • Foyer avec 1 personne à charge : de 44 200€ à 49 100€
  • Foyer avec 2 personnes à charge : de 53 300€ à 59 300€
  • Foyer avec 3 personnes à charge : environ 62 700€

Aides pour les propriétaires de loyers très sociaux : Ça existe

Si vous êtes propriétaire d’un logement loué en qualité de logement social ou très social, l’ANAH vous aide également. Dans la mesure où vous mettez votre bien immobilier au service du logement social, il est logique que les pouvoirs publics vous donnent un petit coup de pouce en cas de rénovation.

Surtout, cette initiative permet aux logements sociaux d’être remis à neuf et de ne pas pâtir d’une image d’insalubrité. Les barèmes se basent encore une fois sur les revenus des locataires et non pas les vôtres.

Quels plafonds en Île de France ?

L’île de France dispose encore une fois de barèmes plus élevés, qui sont cette fois-ci beaucoup plus bas que ceux des logements non sociaux.

On pourra observer cette liste non exhaustive :

  • Personne seule : environ 12 800€
  • Couple : environ 21 000€
  • Foyer avec 1 personne à charge : environ 26 000€
  • Foyer avec 2 personnes à charge : de 27 600€ à 30 000€
  • Foyer avec 3 personnes à charge : de 36 800€ à 40 200€

Aides pour les propriétaires de loyers très sociaux : Ça existe

La province, des plafonds légèrement moins favorables

En province, les plafonds sont comme toujours plus bas, de manière à refléter un coût de la vie moins élevé. Les écarts sont cependant relativement minces et donnent au final la liste suivante :

  • Personne seule : environ 11 100€
  • Couple : environ 16 300€
  • Foyer avec 1 personne à charge : environ 19 500€
  • Foyer avec 2 personnes à charge : environ 21 800€
  • Foyer avec 3 personnes à charge : environ 25 500€